×
. YOGA SANTÉ
 

Enfants, stress et Yoga

Faire du bien à notre corps et calmer l'esprit.

Pour s'appeler yoga, un mouvement doit comporter la conscience et le respect du corps, une respiration ample et détendue et une présence bienveillante tout au long de la posture, c'est-à-dire un désir de faire du bien à notre corps et calmer l'esprit.

Introduire le yoga dans notre vie implique une série d'étapes. La première est de prendre conscience de nos raisons personnelles de le pratiquer : réduire le stress, apprendre à respirer, détendre le corps, ralentir le rythme, aider au sommeil, découvrir une pratique dont tout le monde parle...

La deuxième étape est de prendre la décision de le pratiquer, en sachant qu'il ne suffira pas d'une fois pour connaître tous les secrets et les bienfaits du yoga.

La troisième étape est de passer à l'action et d'organiser le temps, l'espace et votre horaire pour cette nouvelle amie dans votre vie.

La quatrième étape est de maintenir la pratique en créant une habitude de vie qu'on ne remet plus en question : par exemple, on se brosse les dents tous les jours sans se demander si ça nous tente ou non. De la même façon, sachant que la vie moderne comporte beaucoup de stress, il est important d'avoir des outils pour en diminuer les effets dans notre corps.

La cinquième étape est d'élargir la pratique à la vie quotidienne : par exemple, faire des pauses respirations et de retour à soi, même au travail. D'ajuster la position du corps pour un meilleur alignement quand on conduit la voiture. De pratiquer une attitude bienveillante envers soi-même de façon générale, cette attitude s'étendant aux autres éventuellement.

Exercice hors tapis pour matins pressés

J'en arrive maintenant aux enfants : ils sont stressés! Et en tant qu'adultes, il nous faut prendre soin d'eux, ils sont sous notre responsabilité. Reprenons les étapes du yoga, car c'est de yoga « hors tapis » dont il sera question ici. Je vous suggère un exercice pour les « matins pressés » où tout le monde est stressé avant même d'être parti de la maison! Cette pratique vous permettra de commencer la journée en douceur et de la poursuivre de la même façon.

Première étape, prendre conscience des raisons de pratiquer : les raisons sont sérieuses, car le stress affecte les enfants à tous les niveaux. Il affaiblit leur système immunitaire, ruine leur système nerveux, abaisse leur estime personnelle et les épuise. Si vos enfants sont en âge de comprendre, expliquez-leur que vous allez essayer quelque chose de nouveau pour le prochain mois, car vous voulez qu'ils soient plus heureux et mieux dans leur corps (ne parlez pas de calme, car c'est ce qu'ils entendent à longueur de journée, de se calmer, pas pour eux, mais pour faire plaisir aux adultes autour).

Deuxième étape, prendre la décision : vous êtes libres, mais vous devez décider!

Troisième étape, organiser temps et espace pour cette action : je vous suggère de réveiller les enfants 10 minutes avant votre heure habituelle et de passer ce temps avec eux. Ces 10 minutes de plus étant considérées comme un « temps hors du temps », encore plus bénéfique que le même temps en sommeil.

Voici l'exercice à pratiquer : vous réveillez les enfants, mais ils restent au lit pour ces 10 minutes. Si vous avez plusieurs enfants, vous pourriez les porter tous dans votre lit (les enfants adorent le lit de leurs parents). Faites-en un jeu, ce sont des enfants, ils ont besoin de légèreté.

Vous leur faites pratiquer la respiration en trois parties : on inspire en gonflant le ventre et on expire en dégonflant le ventre et en relaxant. À répéter 5 fois. Si les enfants sont très jeunes, placez un toutou sur leur ventre, ils aiment le voir monter et redescendre et c'est un excellent enseignement pour les amener à la conscience de leur corps.

Respiration au niveau des côtes : on place les mains de chaque côté de la cage thoracique pour 5 respirations qui écartent les côtes à l'inspiration et ramènent les côtes à l'expiration, toujours en y ajoutant la relaxation.

Respiration pour le haut de la poitrine : le bout des doigts sous les clavicules, on dirige les respirations sous les doigts toujours avec les pensées de relaxation à l'expiration.

Si nous revenons à nos étapes, nous sommes rendus à la quatrième qui est de maintenir la pratique... Ce ne sera pas toujours facile, les enfants ne seront pas toujours prêts à collaborer... Essayez de maintenir et de prendre tout cela avec un grain de sel : gardez la pratique comme un jeu de famille. Et rappelez-vous que même si tout n'est pas parfait, chaque respiration est importante, c'est une victoire sur le stress!!! Mais si l'exercice devient une source de stress supplémentaire, il vaut mieux l'éliminer ou trouver une autre solution.

Cinquième étape : élargir la pratique. Si vous pratiquez, disons 2 ou 3 fois par semaine durant un mois, vous et vos enfants commencerez à mieux respirer durant vos journées et les systèmes nerveux de tous vous remercieront.

Bonne pratique!


Posté par Renée Dagenais


commentaires à "Enfants, stress et Yoga"